Bricoler un voyage a Taiwan.

Quand on parle de Taïwan on pense d'abord aux produits « made in Taiwan ». Pourtant c'est un pays très agréable à visiter avec des paysages variés (plages, montagnes), une histoire et une culture intéressantes, des gens accueillant et de la bonne bouffe (vous y remplirez votre estomac pour quelques pièces). Vous pourrez très bien y faire de belles randos en pleines natures dans les parcs et réserves de l'île ou des randos culinaires sur ses nombreux marchés de nuit. Alors ne soyez pas timide venez découvrir Taïwan.

Carte d'identité de Taïwan.

Capitale : Taipei.

Monnaie : Nouveau dollar taïwanais.

Superficie : 36 191 km².

Population : 23 millions d'habitants.

Densité : 644 habitants/km².

Langues : Mandarin (langage officiel), taïwanais, hakka.

Principales religions : Bouddhisme, taoïsme, christianisme.


Comment s'est bricolée l'histoire de Taïwan ?

Jusqu'au XVIème siècle Taïwan était seulement peuplée par des populations aborigènes. En 1542, l'île est découverte par des marins portugais qui la surnommèrent « Ilha Formosa » (belle île). En 1622, les hollandais installent une base dans les îles Penghu aussi appelées îles Pescadores (île des pécheurs en portugais) afin de rivaliser avec les espagnols et les portugais dans le commerce avec la Chine et le Japon. En 1624 les hollandais quittent les îles Penghu pour s'installer à Tayouan (actuellement le district de Anping à Tainan) où ils fondent Fort Zeelandia. Ils tentent ensuite de christianiser les populations aborigènes et incitent les paysans chinois de la province du Fujian à migrer à Taïwan afin de développer l'agriculture sur l'île. Inquiétés par la présence hollandaise les espagnols décident à leur tour de s'implanter à Taïwan. Ces derniers débarquent en 1626 à Keelung dans le nord de l'île. Ils vont construire 2 forts, le premier à Keelung (Fort San Salvador) et le second à Tamsui (Fort Santo Domingo). Cependant ils n'arriveront jamais à s'imposer et abandonnent Taïwan en 1642.

En 1662, Zhèng Chénggōng (aussi appelé Koxinga) reprend Taïwan aux hollandais pour le compte des Ming. Ces derniers veulent en faire une base arrière afin de reconquérir la Chine tombé au main des Qing.

En 1683 les Qing s'emparent de Taïwan et l'annexent à leur empire. Formose va connaître une forte vague d’immigration venue Chine malgré l'interdiction de rejoindre l'île. Suite à cela, de nombreux conflits entre migrants venant de différentes provinces vont naître à Taïwan.

En 1884, pendant la guerre franco-chinoise, le nord de Taïwan est attaqué par les français. Ces derniers vont occuper Keelung pendant 9 mois avant d'être repoussés par Liu Mingchuan.

L'année suivante Taïwan est élevé au rang de province chinoise avec Taipei comme capitale.

Suite à la défaite de la Chine face au Japon en 1895, Taïwan est cédée au Japon en qui va coloniser l'île pendant 50 ans. L'île sera rendu à la République de Chine en 1945 après la défaite des japonais contre les américains.

En 1949, les communistes prennent le contrôle de la Chine qui devient à République Populaire de Chine. Le gouvernement de la République de Chine de Tchang Kaï-chek se réfugie à Taïwan. Ce dernier va faire régner à Taïwan un régime dictatorial jusqu'à mort en 1988.

En 1971 la République de Chine (Taïwan) a été remplacé à l'ONU par la République Populaire de Chine qui revendique la souveraineté de Taïwan. Aujourd'hui encore Taïwan est toujours considéré comme une province de la République Populaire de Chine par l'ONU, alors qu'elle fonctionne indépendamment de la RPC (Taïwan a son propre système politique, sa propre monnaie et son propre système de visa).

En 1996 sont organisées les premières élections présidentielle au suffrage universel direct.

Pourquoi bricoler un voyage à Taïwan ?

  • Ses paysages.
  • Ses randonnées.
  • Sa cuisine.
  • Ses marchés de nuit.
  • Son thé.

Quelques endroits à visiter à Taïwan.

Taipei (台北 ou臺北).

Taipei, aussi appelé « táibĕi shì » (台北市), signifie ville du nord, vous allez voir le nom des villes à Taïwan c'est pas compliqué. Avec ses 2 600 000 habitants (6 800 000 habitants pour l’agglomération), c'est la capitale et aussi la plus grande ville de Taïwan. Si vous visitez Taïwan, ce sera sûrement votre porte d'entrée à moins que vous ne preniez des vols régionaux ou que vous veniez à la nage. À Taipei vous pourrez grimpez au sommet de la Taipei 101, la deuxième plus haute tour du monde, visiter le musée du Palais National, et le Mémorial de Tchang Kaï-chek, symbole de mégalomanie du défunt dictateur. Ne manquez les marchés nuits, la nourriture y est bonne, abondante et pas chère. Si vous recherchez un peu de fraîcheur ou souhaitez simplement vous mettre au vert durant votre séjour dans la capitale, vous pourrez visiter les plantations de thé à Maokong ou faire une randonné dans la montagne au Parc National de Yangmingshan. Plus d'infos sur Taipei.


228 Peace Memorial Park, Taipei.
228 Peace Memorial Park, Taipei.

Sun moon lake (日月潭).

Le Sun Moon Lake (Rìyuè Tán en pinyin), ou lac du soleil et de la lune pour les francophones (j'avoue que ça claque plus en anglais), est une des attractions les plus populaires de Taïwan. Ne manquez pas ce lac au milieu des montagnes et ses magnifiques paysages. Le revers de la médaille, c'est que vous y trouverez de nombreux cars de touristes (principalement chinois). Mais pas de panic, pour échapper à la foule vous pouvez aller la où les bus ne vont pas (et donc les touristes chinois non plus), c'est à dire sur les sentiers de randonnées. Si vous êtes plus Tour de France que marche à pied vous pouvez louer un vélo pour faire le tour du lac. N'oubliez pas de faire un tour de bateau pour profiter du panorama. Vous trouverez de quoi manger et vous loger à Shueishe Village (水社村) et Itashao (伊達邵).


Sun Moon Lake.
Sun Moon Lake.

Lukang (鹿港).

La particularité de Lukang, alias « le port du Cerf », c'est son centre historique. En vous y baladant vous y découvrirait ses anciennes ruelles préservés et ses vieux temples. Une journée devrait être suffisant pour visiter la ville.


Temple Tianhou, Lukang.
Temple Tianhou, Lukang.

Taichung (台中 ou 臺中).

Au premier abord Taichung (littéralement « la ville du milieu ») n'est pas vraiment la ville la plus funky de Taïwan, elle possède peu d’intérêts touristiques. Mais c'est un endroit stratégique pour les transports de par sa localisation. Si vous voyagez à Taïwan il n'est pas impossible que vous y passiez pour attraper un bus ou un train. Si par malheur vous devez y rester coincé un jour ou deux, ne désespérez pas, il y a toujours une lueur d'espoir. Vous pourrez aller vous changer les idées en allant faire une rando à Dakeng (大坑) dans les montagnes à l'est la ville ou allez assister à un couché de soleil au bord de mer au Gaomei Wetlands (高美溼地, Gāoměi Shīdì). Pour vos sorties nocturnes je ne peux que vous recommander les marchés de nuit de Fengjia (逢甲夜市, Féngjiǎ Yè Shì) et Yizhong (一中夜市, Yīzhōng Yèshì), c'est plein de vie et vous y trouverez un large choix de nourriture et boisson à très bon prix. Plus d'infos sur Taichung.


Rainbow village, Taichung.
Rainbow village, Taichung.

Alishan (阿里山).

Alishan, ou la montagne Ali en français (rien à voir avec le boxeur), est un haut lieu du tourisme à Taïwan connu pour ses paysages magnifiques. Vous pourrez y voir de très beaux levés et couchés de soleil sur « une mer de nuages », et y faire de belle randos. Mais victime de son succès, l'endroit est vite envahit par les touristes le week-end et pendant les vacances. Ainsi pour trouvez un bon spot pour les levés et couchés de soleils vous allez devoir jouer des coupes avec les nombreux groupes de touristes tel un joueur du XV de France essayant de marquer un essai face aux All Blacks. En gros c'est pas gagné. Mais heureusement Alishan, possède de nombreux sentiers de randonnées sur lesquelles ces touristes n'osent pas s'aventurer, ces derniers éprouvant quelques difficultés à se déplacer sans bus. Vous pourrez ainsi profiter des paysages d'Alishan. Alishan est aussi connu pour son thé.


Alishan.
Alishan.

Tainan (台南)

Tainan (littéralement « la ville du sud ») est la plus ancienne ville de Taïwan. Vous pourrez y visiter Fort Anping (un ancien fort hollandais), la tour Chihkan et de nombreux anciens temples. La ville est aussi connue pour sa cuisine.  


La tour Chikan, Tainan.
La tour Chikan, Tainan.

Parc national de Taroko (太魯閣國家公園).

Ne partez pas de Taïwan sans avoir vu les gorges de Taroko, aussi surnommées « les gorges de marbre », dans l'est du pays. C'est le plus jolie parc national de l'île. Avec ses gorges de marbres au milieu des montagnes vous allez en prendre plein la vue. Je vous conseil d'y rester plusieurs jours afin de profiter des différentes randonnées du parc. Taroko est facilement accessible depuis Hualien (花蓮) où des navettes n'attendent que vous.


Gorges de Taroko.
Gorges de Taroko.

Reprendre des forces et (br)icoler avec modération.

Rien que pour sa cuisine Taïwan vaut le détour. Vous serez confronté à la tentation à chaque coin de rue. Entre les soupes de nouilles au bœuf, le poulet frit, les raviolis et autres baozi (brioche farci) vous allez être servis. Si à l'approche de certains stands ou restaurants une odeur nauséabonde vous prend au nez, ne vous inquiétez pas, il ne s'agit ni de nourriture avarié ni d'un cadavre en décomposition mais plus probablement du tofu puant (chòu dòufu臭豆腐), ou stinky tofu. Malgré son odeur repoussante les taïwanais en sont fans.

Niveau boisson Taïwan regorge de très bon thé. Vous aurez le choix entre le thé traditionnel ou le thé aux perles, plus communément appelé bubble tea dont les taïwanais raffolent.

Le meilleur endroit pour tester tous ces délicieux mets et breuvages c'est le marché de nuit. Vous y trouverez un large choix de plats et boissons à très bon prix. C'est une étape indispensable pour découvrir la cuisine locale. Plus d'infos sur la cuisine taïwanaise.


Enfin si vous avez des penchants alcooliques vous pourrez vous rabattre sur la Taiwan Beer (台灣啤酒, Táiwan Píjiǔ), ou le whisky taïwanais Kavalan (噶瑪蘭威士忌) qui a été élu meilleur whisky single malt en 2015.

L'avis du bricovoyageur.

Souvent délaissé au profit de ses voisins Taïwan ne manque pourtant pas d'intérêt. J'aime beaucoup ses paysages et plus particulièrement ceux du Sun Moon Lake et des Gorges de Taroko. J'apprécie beaucoup la nourriture locale, même si je dois admettre qu'avec la barrière de la langue ce n'est pas toujours évident de savoir quoi commander au début. Je vous recommande les marchés de nuit où vous pourrez facilement goûter un large choix de nourriture. Les taïwanais sont vraiment très accueillants, n'hésitez pas à utiliser des sites tels que couchsurfing ou airbnb. C'est un très bon moyen de rencontrer des locaux et de découvrir la culture taïwanaise.

Sun Moon Lake, Taiwan.
On est bien à Taiwan (Sun Moon Lake).

Accès au chantier.

La plupart des vols internationaux atterrissent à l'Aéroport International de Taïwan Taoyuan (TPE) à 50km à l'est de Taipei. Plusieurs bus assurent une liaison entre l'aéroport et différentes villes (http://www.taoyuan-airport.com/english/Buses/).

À noter que la compagnie EVA AIR propose des vols directs entre Paris et Taipei.

Formalités.

Les ressortissants de l'Union Européenne peuvent rester 90 jours à Taïwan sans visa à condition d'avoir un passeport valable au moins 6 mois et un billet d'avion allée retour ou un billet de continuation. Si vous avez entre 18 et 30 ans et que vous vous souhaitez rester plus longtemps, vous pouvez obtenir un Working Holiday Visa (ou Permis Vacances Travail) qui vous permet de rester un an à Taïwan et d'y travailler. Les conditions d'obtentions sont les suivantes:

  • Limite d’âges : 18 à 30 ans.
  • Durée du visa : 180 jours, renouvelable 15 jours avant l’expiration du visa à l’immigration pour une autre durée maximale de 180 jours.
  • Coût du visa : 86€.
  • Ressources minimales : 2100€.
  • Quota : 500 places.
  • Où demander son visa : Vous devez vous rendre physiquement au Bureau de Représentation de Taipei en France (78, rue de l’Université, 75007 Paris).
  • Documents à fournir :
    • Formulaire de demande.
    • Deux photos d’identités.
    • Passeport.
    • Justificatif de ressources.
    • Extrait de casier judiciaire.
    • Assurance.
  • Pour plus d’informations vous pouvez consulter le site internet du Bureau de Représentation de Taipei.

Plus d'infos sur le Working Holiday Visa ...

Comment se déplacer à Taïwan ?

Taïwan étant une petite île, il est assez facile de s'y déplacer. Notez que si vous possédez quelques notions de mandarin vous pouvez acheter vos tickets de bus et de train chez 7Eleven sur les distributeurs automatiques.

En bus.

Vous pourrez vous déplacer facilement à Taïwan en utilisant les bus. Les 2 principales compagnies sont Kingbus (http://www.kingbus.com.tw/) et Ubus (http://www.ubus.com.tw/). Vous pourrez achetez vos billets dans les gares routières ou les 7eleven.

En Avion.

Depuis 2007 Taïwan possède une ligne à grande vitesse, le Taiwan High Speed Rail (THSR où 台灣高鐵), l'équivalent de notre bon vieux TGV. Cette ligne relie Taipei à Kaohsiung sur la côte ouest. Et comme chez nous prendre la ligne à grande vitesse c'est assez onéreux. Sinon vous pouvez aussi vous rabattre sur le réseau ferroviaire classique, celui-ci étant toujours un peu plus chère que le bus. Vous pourrez acheter vos billets dans les gares, les 7eleven ou sur internet (Taiwan High Speed Rail : http://www5.thsrc.com.tw/en/; Taiwan Railways Administration : http://www.railway.gov.tw/en/).

Bricopartage

Pour plus d'images retrouvez nous sur Flickr et Pinterest.


Bricoguide hors ligne.

Cet article vous a plu ? Retrouvez sa version PDF à imprimer ou télécharger sur votre smartphone pour votre visite:

Bricoler un voyage à Taïwan.

Plus d'infos sur Taïwan.

Lâche ton com de barate

Écrire commentaire

Commentaires : 0