Préparer son voyage en Chine

En ces temps de mondialisation je vous propose un voyage « Made in China » dans l’Empire du Milieu (à ne pas confondre avec la Terre du Milieu, il n’y a pas de hobbit en Chine). Même si ce pays qu’on a tendance à surnommer l’usine du monde est confronté à la pollution et à la surpopulation, c’est loin d’être un pays inintéressant à visiter. Vous y trouverez des mégalopoles où modernité et culture chinoise cohabitent, de jolis paysages, et niveau nourriture vu la diversité de la cuisine chinoise vous allez pas vous ennuyer. Si vous aimez les défis, voyager en Chine est un vrai challenge linguistique, surtout une fois sortie des grandes villes, vu le faible nombre de  personnes parlant anglais, vous risquez de vous retrouver tel Bernardo essayant de communiquer avec Zorro.

Carte d'identité de la Chine.

Capitale : Pékin aussi connu sous le nom de Beijing.

Monnaie : Yuan (CNY), aussi appelé Renminbi (RMB).

Superficie : 9 596 961 km².

Population : 1,386 milliard d’habitants.

Densité : 144 habitants/km².

Langues : Mandarin, cantonais.

Principales religions : Bouddhisme, confucianisme, taoïsme, christianisme, islam.


Comment s’est bricolée l’histoire de la Chine ?

L’histoire de la Chine en tant que pays unifié commence en 221 avant J.-C., avec l’empereur Qin Shi-Huang, fondateur de la dynastie Qin, à qui l’on doit la Grande Muraille. De 206 avant J.-C. à 220 c’est la dynastie des Han qui prend le relais. C’est durant leur règne que va s’ouvrir la mythique route de la soie et que le bouddhisme sera introduit en Chine par des voyageurs venus d’Inde. Vers l’année 221, la dynastie des Han va s’effondrer et le pays sera divisé en Trois Royaumes.

Pendant plusieurs siècles ce sera un grand champs de bataille jusqu'à l'arrivé des envahisseurs Mongols menés par Gengis Khan au XIIIème siècle. Ces derniers vont réunifier le pays et développer les échanges avec l’occident. Les mongols sont chassés du pouvoir en 1368 par les Ming. Ils font de Pékin leur capitale et y font construire la Cité Interdite dont la construction sera achevée en 1420.

En 1644 la dynastie Qing, venue de Mandchourie prend les rênes du pays.

Au XIXème siècle apparaissent des conflits entre la Chine et les Européens, suite à quoi Hong-Kong passera sous pavillon britannique en 1842, et Shanghai ouvrira des concessions étrangères en 1846.

Suite à la Révolution de 1911 les Qing sont chassés du pouvoir et la République de Chine est fondée par Sun Yat-Sen.

En 1937 les Japonnais vont occuper la Chine jusqu’à leur capitulation le 14 août 1945. Le pays va ensuite connaître une guerre civile à l’issue de laquelle les communistes menés par Mao Zedong prennent le pouvoir et fondent la République Populaire de Chine. Le gouvernement de la République de Chine de Tchang Kaï-chek se réfugie à Taïwan. Entre 1966 et 1976 la Chine va connaître la Révolution Culturelle, lancée par Mao. Durant cette période de répression le Grand Timonier va envoyer en rééducation et faire zigouiller un grand nombre d’intellectuels et d’opposants politiques.

Pourquoi bricoler un voyage en Chine?

  • Sa cuisine riche et variée (et parfois très épicées).
  • Ses contrastes, entre les traditions et la modernité, entre la ville et la campagne.
  • Ses paysages, ses parcs nationaux et ses montagnes sacrés.
  • La Grande Muraille et l’Armé de Soldat en Terre Cuite.
  • Le choc culturel, dépaysement garanti !

L'itinéraire de Bricovoyage en Chine.

La Chine c'est grand et si vous ne savez pas par où commencer, je vous fais partager mon itinéraire de Hong-Kong à Shanghai en passant par Xi'an et bien d'autres endroits. Et puis comme disait Lao-Tseu "Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas".

Hong-kong (香港).

Hong-Kong, alias le « Port aux Parfums », est un endroit à part en Chine. Cette ancienne possession britannique, a été rétrocédé à la Chine en 1997. Malgré son appartenance à la République Populaire de Chine, le territoire possède le statut de « Région Administrative Spéciale » qui lui confère une certaine indépendance.

Ainsi Hong-Kong possède sa propre monnaie (Dollard Hong-kongais HKD), son propre système de passeport, internet n’est pas bloqué et contrairement au reste de la Chine vous pouvez y aller pour une durée de 3 mois maximum sans visa. Vous pouvez aussi demander votre visa pour la « Chine continentale » depuis Hong-Kong (http://www.fmcoprc.gov.hk/eng/zgqz/).

Hong-Kong a su garder un petit côté « British », avec ses bâtiments coloniaux, ses bus à deux étages, et quelques endroits avec des noms pas très chinois (Queen’s Road, Victoria Peak…). Mais rassurez-vous pour ce qui de la nourriture les Hong-Kongais ne se sont pas laissés pervertirent pas nos amis d’Outre-Manche. Perso j’adore les Dim Sum, un ensemble de petits plats à partager.

En tram ou à pied pour les courageux, rendez-vous au sommet du Victora Peak pour profiter d’une superbe vue sur la ville, de jour comme de nuit.

Si la ville c’est pas votre truc, pas de soucis, Hong-Kong ne se limite pas à une forêt de gratte-ciel, il y aussi des forêts avec des vrais arbres. Sur Lantau Island vous pourrez vous rendre au monastère de Po Lin avec son Bouddha géant au milieu des montagnes ou encore au village de pécheur de Tai-O. Vous trouverez même des sentiers de rando à Hong-Kong. Enfin pour ceux qui auraient envie de rester à Hong-Kong pour une longue période, il est possible de demander un Working Holiday Visa d’un an.

Vue d'Hong-Kong depuis le Victoria Peak.
Vue d'Hong-Kong depuis le Victoria Peak.

Guilin (桂林).

Voyager à Guilin c’est un peu comme se retrouver dans une sorte de « Baie de Ha Long terrestre ». Guilin est connu pour ses paysages composés d’innombrables pic rocheux sortis de nulle-part.

À pied, en vélo ou encore en bateau sur la rivière Li, de belles balades vous attendent. Dans le centre de Guilin vous pourrez grimper sur les différents pics calcaires de la ville moyennant finance pour profiter d’un superbe panorama. Ne manquez pas les Pagodes d’Or et d’Argent, les deux pagodes jumelles de Guilin.

Guilin.
Guilin.

Kunming (昆明).

Située au nord du lac Dian, la capitale de la province du Yunnan est connue pour la douceur de son climat, elle est d’ailleurs surnommée la « ville du printemps éternelle ». Les tours de verres remplaçant progressivement les vielles maisons, le centre-ville a un aspect plutôt moderne. Si vous êtes chanceux vous pourrez encore y trouver quelques maisons traditionnelles (à moins qu’il ne soit déjà trop tard).

Vous pourrez visiter le temple bouddhiste de Yuantong (圆通寺Yuántōng Sì), celui-ci est situé près du Cuihu Park et de son lac artificiel. Je vous conseille surtout de vous rendre au Temple d’Or (金殿公园 Jīndiàn Gōngyuán). Vous devrez grimper une colline et traverser plusieurs portes pour accéder à ce temple taoïste, qui en fait n’est pas en or mais en bronze. Le temple étant situé en hauteur vous aurez une belle vue sur Kunming.

Centre-ville de Kunming.
Centre-ville de Kunming.

Dali (大理).

Située au bord d’un lac la ville de Dali (rien à voir avec le peintre espagnol) est une destination très prisée au Yunnan. L’endroit est connu pour sa vieille ville, vous pourrez flâner dans ses ruelles bordées de maisons traditionnelles ou escalader les remparts qui l’entourent. Les plus sportifs pourront louer un vélo pour faire le tour du lac.

Je vous conseille surtout de visiter le temple bouddhiste de Chonsheng (崇圣寺 chóngshèng sì). Vous allez sûrement me dire « oui, mais des temples on en voit tous les jours ». Cependant celui-ci vaut vraiment le détour, de tous les temples que j’ai visité c’est mon préféré. La visite commence par les jardins où se trouvent trois anciennes pagodes datant du Xème siècle, puis s’enchaînent ensuite les uns derrières les autres une succession de bâtiments jusqu’au dernier situé au pied de la montagne au sommet duquel vous aurez une superbe vue sur le lac et les paysages alentours.

Temple de Chonsheng, Dali.
Temple de Chonsheng, Dali.

Lijiang (丽江).

Tout comme Dali, Lijiang est aussi connue pour sa vieille ville et ses maisons traditionnelles. La ville est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997, et en déambulant dans ses vielles ruelles étroites on comprend vite pourquoi. Avec toutes ses veilles maison de pierre et de bois on aurait presque l’impression d’être revenu dans le passé.

Malheureusement victime de son succès Lijiang est régulièrement envahi par des hordes de touristes armés de perches à selfie. Heureusement les touristes chinois ont un point faible, ils ne sont pas très aventureux. En vous éloignant des principaux points touristiques il est toujours possible de trouver des coins ayant gardés leur charme.

Une vielle ruelle de Lijiang.
Une vielle ruelle de Lijiang.

Chengdu (成都).

Bienvenue à Chengdu la capitale du panda et de la bouffe épicé ! En arrivant vous découvrirait une ville moderne avec son CBD et ses tours de verre. Heureusement il reste encore possible d’y trouver quelques bâtiments anciens. D’abord l’emblématique Anshun Bridge (安顺桥 Ānshùn qiáo), un pont couvert avec sa toiture typique du style chinois. Allez ensuite vous balader dans les quartiers de Jinli ou de Wenshufang avec leurs maisons traditionnelles. Une autre attraction de la ville c’est le Chengdu Panda Base, une sorte de Disneyland du panda.

Niveau bouffe il faut être conscient que la cuisine du Sichuan est réputée être une des plus épicées du monde. Si vous êtes un peu ouf dans votre tête, voir suicidaire, vous pourrez essayer une fondue sichuanaise (四川火锅 Sìchuān huǒguō) épicée bien comme il faut. Dans les alentours il y aussi la ville de Leshan (乐山) célèbre pour sa statue géante de Bouddha. Leshan se trouve à la louche à 140km de Chengdu.

Maisons traditionnelles à Chengdu.
Maisons traditionnelles à Chengdu.

Jiuzhaigou (九寨沟).

Si vous en avez marre de la pollution que vous avez envie de nature et de randos le parc national de Jiuzhaigou devrait vous ravir. À 330km au nord de Chengdu, ce parc situé dans une vallée est connu pour ses magnifiques chutes d’eau et lacs qui par endroits prennent des couleurs émeraudes ou turquoises (et sans colorants).

Pour accéder au parc vous devrez débourser 80 RMB (10,60€) du 16 novembre au 31 mars, et 220 RMB (29,17€) le reste de l’année. Pour plus d’infos rendez-vous sur le site officiel du parc.

Jiuzhaigou Valley National Prak.
Jiuzhaigou Valley National Prak.

Xi’an(西安).

La ville de Xi’an possède une histoire riche de plus de 3000 ans. Cette ville a été un point de passage important sur la Route de la Soie. C’est aussi un lieu où le passé et le moderne se mélange.

De bonnes ballades vous attendent sur les remparts de la ville, ou dans les environs des anciennes Tour de le Cloche (西安钟楼 Xī'ān zhōnglóu) et Tour du Tambour (西安鼓楼 Xī'ān gǔlóu). Rien que pour la nourriture, ne ratez pas le quartier musulman. Et après avoir bien mangé je vous conseille de visiter la Grande Mosquée de Xi’An (西安大清真寺 xī'ān dà qīngzhēnsì), une mosquée avec un style chinois.

Enfin le meilleur pour la fin, l’attraction principale se situe environ à 1,5 km à l’ouest de la ville, il s’agit du Mausolée de l’Empereur Qin (秦始皇陵 qínshǐhuáng líng) avec ses milliers de soldats en terre-cuite. Rien que pour ça Xi’An vaut le détour.

Tour de la Cloche, Xi'an.
Tour de la Cloche, Xi'an.

Pékin/Beijing (北京).

Beijing est la capitale de la Chine et deuxième plus grande ville du pays. La ville s’est souvent disputée le titre de capitale avec Nankin, mais a finalement récupéré son titre en 1949.

Beijing possède de nombreux points d’intérêts. Autant dire que c’est pas ici que vous allez vous ennuyer. Parmi les incontournables bien sûr je vous recommande la Cité Interdite (紫禁城 Zǐjìnchéng), le célèbre palais royal dont la construction remonte au XVème siècle. Ne manquez pas non plus le Temple du Ciel (天坛 Tiān Tán) et ses formes arrondies où encore le Palais d’Été (颐和园 yíhéyuán) et son lac. Enfin un autre immanquable c’est la Grande Muraille. Celle-ci est accessible depuis plusieurs sites, évitez la section de Badaling, c’est la plus visitée et les touristes y sont légion.

Si vous êtes de passage à Beijing le temps d’une journée ou d’une escale vous pouvez suivre les bons conseils de Rudy.

Le palais d'été en hivers.
Le palais d'été en hivers.

Shanghai (上海).

Dernière étape : Shanghai la plus grande ville de pays (l’agglomération compte plus de 23 millions d’habitants). En se baladant le long du Bund avec ses anciens bâtiments de style européen, ou à Putong, le CBD avec ces tours de verre on a l’impression d’être ailleurs qu’en Chine. Entre le XIXème et le XXème siècle la ville abritait des concessions étrangères, d’où la présence de nombreux bâtiments de style de coloniaux.

Dans le quartier de Putong, vous découvrirait un autre bâtiment emblématique de la ville, l’Oriental Pearl Tower (东方明珠塔 Dōngfāng Míngzhūtǎ), une tour de 468m composée de trois sphères, symbole du renouveau économique de la ville et du pays.

Si vous avez un peu de temps devant vous je vous conseille d’aller visiter la ville de Suzhou (苏州) située à une centaine de kilomètres de Shanghai. Suzhou est connu pour ses jardins traditionnels dont plusieurs figurent au patrimoine mondial de l’UNESCO et aussi pour sa veille ville traversée par des canaux.

Pudong et l'Oriental Pearl Tower.
Pudong et l'Oriental Pearl Tower.

Suite de l'article : Infos pratiques

Continuez votre voyage en chine

Bricopartage

Pour plus d'images retrouvez nous sur Flickr et Pinterest


Bricoguide hors ligne.

Cet article vous a plu ? Retrouvez sa version PDF à imprimer ou télécharger sur votre smartphone pour votre visite:

Bricoler un voyage en Chine

Lâche ton com de barate

Écrire commentaire

Commentaires: 0