Le temple de la dent de bouddha a kandy

Welcome to Kandy l'ancienne capitale du Sri Lanka. Kandy c'est un lac, un jardin botanique et son attraction principale le Temple de la Dent de Bouddha que l'on visite après avoir fait tranquillou le tour du lac. Je sais que tu penses que c'est une sacré histoire que de construire un temple pour une dent. Mais on parle pas d'une dent de lait arrachée à un bambin en culotte courte, mais d'une dent ayant appartenu à Bouddha lui même. Dès lors, tu piges bien l'importance que cela peut avoir pour nos amis bouddhistes de venir se recueillir ici.

Pourquoi bricoler une visite du temple de la dent de bouddha ?

  • Parce que le temple est inscrit au patrimoine mondiale de l'humanité.
  • Parce que les Sri Lankais vêtus tout de blancs pour aller prier sont magnifiques.
  • Parce que la lumière y est belle quand elle y tombe le soir.
  • Pour les cérémonies quotidiennes et la ferveur des fidèles.
  • Pour les lampes à huiles de coco qui scintillent.
  • Parce que dans les temples on marche pieds nus et que c'est trop bien.

Comment s'est bricolée l'histoire du temple et de la dent de Bouddha?

Après la crémation de Bouddha, on retrouve une dent dans le bûcher funéraire. Devenue relique sacrée, la dent arrive au Sri Lanka par l'intermédiaire de la princesse Hemamali. Le croc est offert au roi du Sri Lanka, dès lors celui-ci devient symbole du pouvoir. Des temples sont construits tour à tour à Anuradhapura, Polonnaruwa, et dans les autres royaumes qui suivirent. Les pérégrinations de notre dent se poursuivent, cachée dans une meule, transportée à Kandy, perdue puis retrouvée. L'histoire des dentiers de nos grands parents n'a pas la même allure, bocal, bouche, bouche, bocal etc, etc. Au début du XVII ème le temple se construit à Kandy toujours à proximité du palais royal et depuis, finit les voyages pour notre dent ! Tristement, des attentats ont détruit le temple par deux fois au siècle dernier. Il a toujours été reconstruit à l'identique.

Accès au chantier.

Dans le centre du centre, a deux pas du lac dur de se rater. L'entrée se fait par le petit parc de Mahamaluwa, si la quête géographique de spiritualité est un trop gros challenge cherche le Pizza Hut c'est à côté, dans la bien nommé Temple street.

Parc de Mahamaluwa
Parc de Mahamaluwa

Coût du chantier.

1500 roupies faut avouer que ça pique un peu, mais sèche tes larmes, t'es pas venu jusqu'ici pour découvrir des oursins dans ton porte-monnaie. En plus pour ce prix, on t'offre un DVD ce qui est bien généreux. À ce tarif exorbitant de 9 euros, il te faudra rallonger un pourliche de 20 roupies pour faire garder tes chaussures par un centre de gardiennage agréé.

Bien bricoler sa visite.

Entre gens de bonne courtoisie, on respecte les règles de bienséance locale. Pour la visite du temple pensez à couvrir vos épaules et vos genoux.

Avant de rentrer dans le parc et d'amorcer ta visite, sache qu'il est possible d'acheter des offrandes du type fleurs de lotus, encens et autres dans les boutiques à côté du temple.

 

Commence donc ta visite par la traversée sans dangers du parc de Mahamaluwa. On a eu la chance d'apercevoir quelques oiseaux du type martin-pêcheur qui exhibaient leur joli plumage. Si t'as pas la chance d'avoir cette parenthèse ornithologique pour venir embellir ta vision, tu peux aussi admirer les amis sri-lankais, drapés de blanc, qui viennent seuls ou en famille se recueillir. Dans la lumière jaunâtre d'un soleil couchant, c'est fabuleux.

 

Après un passage obligé par la case contrôle sécurité, et le dépôt de tes tongs au chenil à chaussures, maintenant commence ta visite.

À ta droite, le pavillon octogonal est appelé : Patthirippua autrefois un temple, c'est maintenant une bibliothèque.

 

Tu remarqueras avec quelle précision la porte a été sculptée dans la pierre. Je sais que c'est chaud avec le flux de touristes qui poussent au cul pour qu'on avance, mais ose défier cette masse en te prenant quelques minutes pour analyser les détails d'un travail bien fait.

Les peintures dans le couloir représentent les fidèles apportant les offrandes.

De magnifiques défenses d'ivoire ornent le temple.
De magnifiques défenses d'ivoire ornent le temple.

Tambours, trompettes résonnent durant les trois processions quotidiennes qui prennent place dans cette étrange cour pavée qui semble accueillir un temple dans le temple. De magnifiques défenses d'ivoire ornent l'entrée du temple. La sainte relique, se cache des regards curieux protégée par sept coffrets d'or sertis de pierres précieuses.

 

À l'étage, les dévots, seuls ou en famille, mains jointes sur la tête prient, offrent des centaines de fleurs de lotus. L'ambiance est là et on se sent tout petit face à ce mysticisme.

 

Ouverte aux quatre vents, la salle d'audience appelée Mangul Maduwa est à voir, même rapidement. C'est ici que le dernier roi de Kandy tenait ses audiences du soir.

 

Les lampes à huile de coco scintillent de....1000 feux
Les lampes à huile de coco scintillent de....1000 feux

Juste à côté, maçonnés de verre, les lampes à huiles de coco se consument. Chaleur et odeur à l'intérieur, mais passez-y. Peut-être comme moi, vous aurez la chance de prendre un cours en allumage de lampe à huile.

 

On a terminé notre tour, en visitant la salle nommée Alut Maligawa. Ici, les statues de Bouddha sont des cadeaux offerts par la Thaïlande. Bon, les statues de Bouddha, tu vas me dire que c'est pas ce qui manque en Asie. Bien, le gros highlight sont les peintures qui relatent l'histoire la plus romanesque vécue par une dent.

 

On est passé aussi devant l'éléphant Raja, éléphant sacré qui a participé à de nombreuses fêtes de la Perahera, mort à 84 ans, maintenant empaillé et qui a le droit à son propre musée.

Temple de la dent de Bouddha, les fidèles brûlent l'encens
Temple de la dent de Bouddha, les fidèles brûlent l'encens

Les festivités de Perahera.

Chaque année en juillet ou en août se déroule les festivités de la Perahera. Durant dix jours, une grande parade composée d'éléphants apprêtés pour l'occasion, jongleurs de feu, danseurs et danseuses défilent de les rues de Kandy. Si la dent a le droit à sa promenade annuelle, c'est parce que dans les temps anciens, celle-ci propriété du roi était partagée avec le peuple à cette occasion. Depuis la tradition perdure et c'est tant mieux, car c'est la fête à ne pas rater à Kandy. Enfin ça et l'avenir de Swapnil en mars au 92 Ampitiya road.

L'avis du bricovoyageur.

J'arrivais vierge de savoir et de préjugé avant cette visite du Temple de la Dent de Bouddha, Into the town of Kandy. Je savais qu'on y conservait une dent sacrée et c'est à peu près tout. Certes, ce n'est pas la visite la plus incroyable qu'il m'a été donné de faire, mais je l'ai apprécié de biens des façons.

Passons ma joie de miséreux à marcher pieds nus et concentrons-nous sur ce qui m'a plu et déplu.

La lumière était parfaite, j'ai adoré ce soleil de fin de journée qui lentement a déposé la nuit sur l'édifice. Filmer, photographier, même sans talent, c'était formidable. Nous étions un dimanche, et les sri-lankais étaient magnifiques dans leurs habits blancs.

Le folklore de la cérémonie est sympathique, mais perdu dans cette armée de touristes, j'ai toujours un peu le sentiment de faire du voyeurisme, mais en même temps, si ils ouvrent leurs portes...

Si ton séjour a propulsé jusqu'à Kandy, alors il serait dommage de ne pas visiter le temple de la dent de Bouddha, qui est une bonne visite culturelle.

Bricopartage

Pour plus d'images retrouvez nous sur Flickr et Pinterest


Bricoguide Hors-Ligne.

Cet article vous a plu ? Retrouvez sa version PDF à imprimer ou télécharger sur votre smartphone pour votre visite:

Temple de la Dent de Bouddha

plus d'infos sur le Sri-Lanka.

Lâche ton com de barate

Écrire commentaire

Commentaires : 0