Sigirîya, Le Rocher du Lion

Sur la liste des activités cartes postales, Sigirîya et son rocher du lion figure dans le gratin des gratins. Cet îlot que l'on semble avoir déposé là comme ça sans raison est devenu l'un des symboles les plus symboliquement symbolique du Sri Lanka. Mis à part, que c'est un rocher et qu'il est aussi large que haut, j'avais la tête remplit d'aucune idée sur ce que j'y trouverai lors de ma visite. Sans aide, j'avais tout de même déchiffré que Sigirîya fait parti du triangle culturel. Pour que tu saches, le triangle culturel regroupe les anciennes cités du Sri Lanka, là où s'est écrit l'histoire des rois, des reines, pas besoin de t'expliquer que ça a un peu plus de prestige qu'un triangle culturel Darty, la Fnac et Cultura.

Pourquoi Bricoler une visite de Sigirîya

 

  • Pour découvrir les anciennes cités
  • Pour faire de la bonne photo et de la belle vidéo
  • Pour l'ascension jusqu'au sommet
  • Pour les Demoiselles de Sigirîya
  • Pour la ballade en vélo de bon matin
  • Pour les panoramas depuis le pic du Rocher du lion

 

Comment s'est Bricolée L'Histoire de Sigirîya

Attention SPoilers

Deux frères, Tyrion et Jaime, euh pardon, Kassyapa le cadet et Mogallana l’aîné sont les héritiers du roi Dhatusena. Comme le veut, l'habitude Mogallana doit hériter du trône. Mais l'autre frère, il est pas trop d'accord. D'une brillante conspiration, il élimine son père et force Mogallana à l'exil en Inde.

 

Un peu vénère quand même, il promet de se venger, mais pas tout de suite. Alors Kassyapa, se dit : « Bon, j'ai peut-être fait le con, quand même ». Il flippe, mais il veut toujours être le roi. Il lève son armée, plie bagages, quitte Anuradhapura et part s'installer à Sigirîya. Sur le toit d'un rocher, au milieu d'une jungle épaisse et touffue, protégé par une bonne armée, il se pense peinard. Comme il est le roi, et qu'il est bon d'être le roi, il se fait construire un palace et se paye même le luxe d'avoir l'eau courante.


Revenu d'Inde, pour se venger, le grand frère se rend à Anuradhapura, mais la gardienne lui dit qu'il a déménagé. Comme on est au Ve siècle, il ne peut pas checker sur facebook, twitter et instagram où son frère se cache. Il mène une enquête, et découvre qu'il se planque à Sigirîya.
Malin, le petit frère avait tout prévu ou presque, la jungle, l'armée, le rocher et tout, tout. Sauf qu'au bout d'une semaine, il demande du rab de dessert et on lui dit : « Ben, en fait, on a plus à manger. » Le siège dure sept jours avant que Kassyapa capitule. Un peu rancunier, son frère l'exécute.


 Mogallana devenu le nouveau roi, abandonne Sigiriyâ.

L'une des demoiselles de Sigirîya
L'une des demoiselles de Sigirîya

Accés au chantier

C'est un peu comme ça te chante, mais je t'invite à sortir les mollets et à louer un vélo. Sans partir aux aurores, au petit matin, tranquille, sous le soleil. De Dambulla ou d'Habarane, ton courage sera récompensé par une ballade sympa longue de même pas une heure. L'arrivée se fait depuis Thalkotta road. (cf la bricomap). Un poil de vigilance, tôt le matin et tard le soir, y a passages d'éléphants sur cette route.
Au pire du pire y a toujours un tuk-tuk qui sera prêt à te déposer, te faire le guide et te livrer ton repas. Plus d'infos sur les tarifs au Sri Lanka.
Et si tu loges à Sigirîya même, tes jambes feront largement l'affaire pour t'emmener.

Coût du chantier

La vie n'est pas qu'injuste, elle est aussi parfois cher. Pour ton billet d'entrée à Sigirîya, elle est injuste et chère. 28€ l'entrée, comme on dit au Québec, c'est dispendieux. C'est un poil, inéquitable avec le sri-lankais qui bénéficie du tarif pas touriste et qui est bien moindre.

BricoMap du Chantier

Bien Bricoler sa visite

La première des décisions malines à prendre porte sur l'heure de ta visite. Commencez avant neuf heures le matin et après quinze l'après-midi. La chaleur a de quoi rôtir le cerveau. Ce serait dommage de partir pour une visite culturelle et de revenir transformer en candidat de Secret Story.


1. Billet en poche, traverse les douves, et comme nous tente d'apercevoir un croco, t'auras peut-être plus de chance.


2. Déjà au loin, le rocher se dessine. Mais on n'en est pas encore là. Profite un peu de la vue.


3. À côté du long chemin qui mène au rocher, tu peux admirer la symétrie quasi parfaite des jardins. Breaking news insolite, l'eau qui alimentait ses jardins provenait d'un réservoir situé 10 kilomètres plus bas dans la vallée. Autant dire qu'une réalisation pareille au Ve siècle était une prouesse. Plus fort encore, l'eau était délivré jusqu'au sommet du rocher, grâce à un système de citerne. Si tu veux savoir comment ça marche, chopes le 06 de Fred et Jamy, comptes pas sur moi.
 

Les jardins et le chemin qui mène au Rocher.
Les jardins et le chemin qui mène au Rocher.

4. Ta visite du jardin terminée, les marches t'attendent pour le début de la grimpette, c'est presque aussi difficile que le trek dans les Knuckles. Tu arrives ensuite à un escalier en colimaçon. Bon, tu verras au premier abord, c'est pas super rassurant, mais vu les hordes de touristes de passage, on peut penser que l'édifice est solide. Pour l'impression, regardez tout de même en bas.


5. Après cette minute d'escalade, place à la peinture. Le long d'une paroi, il reste des peintures des Demoiselles de Sigirîya. Perso, j'ai bien aimé le style pictural et il faut dire que pour des femmes de cet âge, elles sont plutôt bien conservées.


6. Sur la route en direction du sommet, tu découvriras « Mirror Wall ». Mur supposé refléter comme un miroir, et encore plus surveillé que le côté est du mur de Berlin... J'en reste coi.

Mirror Wall
Mirror Wall

7. Sans doute comme moi, tu seras encore dubitatif sur ce mur miroir quand tu arriveras à Lion's Paw, genre d'aire de repos. Ne te contentes pas de souffler et de t'abreuver, tu peux observer aussi les vestiges d'une statue d'un lion immense. Bon, il reste que les pattes, mais vu leurs tailles, on devine que l'ouvrage devait en imposer.


8. Moment sympa que cet escalier qui te mène dans les cimes de Sigirîya. Depuis ta rampe métallique, la vue en contrebas donne presque l'impression que l'on flotte sur un océan de verdure. C'est n'est qu'une sensation, en vrai faut avaler ces étages, les uns après les autres.


9. Je t'avais promis un palace au sommet et te voilà face à des ruines. C'est un peu la minute tristesse, quand ici, tu réalises que mis à part quelques bassins, il ne reste plus rien du palais. Sèche tes larmes et lèves la tête, car le panorama est incroyable. Le regard à l'ouest, et c'est la symétrie des jardins que l'on remarque. Cap au sud pour visualiser le réservoir à dix kilomètres qui alimentait la forteresse en eau et la montagne qui le surplombe.

Panorama plein sud, Sigirîya
Panorama plein sud, Sigirîya

10. Lors de la descente, tu peux juger une nouvelle fois cet environnement. Charmeurs de serpents et vendeurs de bibelot, sont les dernières attractions d'une belle matinée.


11. Pour ceux et celles qui ont encore les jambes, une nouvelle aventure de deux, trois heures est possible en se rendant au pic du rocher de Pidurangala. Il y a une bonne perspective, de quoi décrasser son appareil photo. Une donation auprès du monastère bouddhiste est demandée.

L'Avis du Bricovoyageur

J'étais pas mal habité de curiosité pour ce tour au rocher du lion. Pas de pressions à investir les lieux trop tôt pour autant, on a fait la route tranquille en vélo. Rien qu'avec ça, on avait bien lancé la journée. J'évoque l'injustice d'avoir a payé beaucoup plus que la foule locale pour sillonner dans Sigirîya. Je pense que la différence est trop importante et que l'on prend trop souvent le flâneur en promenade pour une vache à lait. La question est de savoir, si cette excursion mérite que l'on extraie ses richesses ou pas. Je dis oui, tout de même. Bien que tout ne se vaille pas, la vue au sommet, le rocher qui s’agrandit à mesure que l'horizon diminue, l'ascension et le caractère unique au monde de cette étrangeté classé au patrimoine mondiale de l'humanité, oblige que l'on s'y arrête quand on voyage au Sri Lanka.

Bricopartage

Pour plus d'images retrouvez nous sur Flickr et Pinterest


Plus d'Article sur Le SrI Lanka

Lâche ton com de barate

Écrire commentaire

Commentaires : 0