Passer une journée à Zagreb.

J'aime ce sentiment, sentir poindre l'excitation que procurent les expériences nouvelles, les voyages… Pourtant dans mon imaginaire inconscient, Zagreb était une petite ville froide aux murs gris et délavés dans laquelle les braseros qui ornent chaque coin de rue réchauffent les badauds victimes d'un hiver qui n'a que trop duré et qui ne s'arrêtera jamais. Mais dans le vrai monde, celui qui existe à l'extérieur de ma tête, Zagreb est colorée, vive, dynamique et se noie dans un bain de soleil. « La surprise est toujours l'effet de l'ignorance » disait François de Neufchateau. Passez une journée à Zagreb et comme moi transformez votre singulière ignorance en multiples surprises.

I-Accès au chantier.

Il y a fort à parier que c'est depuis l'aéroport de Zagreb que l'on trouve au sud-est de la ville. Une navette circule toutes les trente minutes. Pour trente Kuna vous pourrez vous faire gentiment déposer à la station de bus « Kolodvor ».

D'ici que vous ayez effectué votre chemin en avion, bus, cheval ou char d’assaut vous pourrez vous mouvoir jusqu'à votre prochaine destination dans l'un des jolis trams tout bleu. 6,8,2 c'est pas le tiercé dans le désordre, mais les lignes qui devraient faire l'affaire pour vous déposer au bon endroit.

II-Se déplacer dans la ville.

En tant qu'ancien sportif repenti, mon conseil reste néanmoins de visiter la ville à pied, on est pas obligé de courir après tout. Argument supplémentaire, ville haute, ou ville basse, tout est relativement proche.

Re-argument supplémentaire, Michel Cymes a dit qu'il faut au moins faire 6000 pas par jour pour la santé. Alors si Michel le dit c'est que c'est vrai.

III-Zagreb la Bricomap.

Noël arrive et ma générosité avec, c'est pourquoi vous trouverez sur la carte en violet deux places en surplomb de la ville basse pour quelques photos sympa.

IV-Les activités à Zagreb.

Le musée des relations brisées.

Faut avouer que c'est un peu stetri car l'idée est d'exposer des objets symbolisant une relation brisée. À chaque objet est associé son histoire que l'on peut lire. Ce qui est absolument génial, c'est de voir prendre vie ces objets à travers la symbolique qui fût placée en eux. La collection change en permanence car elle est alimentée par la contribution de donateurs. Les empathiques ressortiront de cette expérience secoués comme un glaçon qu'on a passé au shaker, car de la vengeance, à l'espoir, l'amour, la tristesse, la déception c'est une myriade de sentiments qui se racontent ici. Un must.


Musée des relations brisées, Zagreb, Croatie.
Musée des relations brisées.

Le funiculaire de Zagreb.

Autant dans la ville haute que dans la ville basse, pour 4 Kuna seulement, passez de la ville haute à la ville basse ou l'inverse. Marrant et pratique.


Funiculaire de Zagreb, Croatie.
Funiculaire de Zagreb.

Kamenita Vrata.

D'apparence anodine, Kamenita Vrata est une véritable curiosité locale. Ouvert à tous les vents, cette curiosité a vaincu les incendies et traversé les âges. Les bougies y scintillent avec ardeur, les Zagrébois et Zagréboises viennent y partager leur foi, priant inclinés, les yeux fermés protégés par la bienveillance d'un portrait de la Vierge Marie.

L'église Saint-Marc de Zagreb.

Les amateurs de trucs religieux seront sans doute contents de cette visite. Les amateurs de carrelage le seront encore plus et pourront pour le coup s’enthousiasmer de façon extatique à la vue de ce toit magnifique. Beau travail que ces tuiles vernissées, je ne suis pas un expert et loin de moi l'idée de m'abonner à « Tuiles Mag », mais faut avouer que c'est du bel ouvrage. L'intérieur de l'édifice n'est pas en reste grâce aux œuvres du maître Croate de la sculpture Ivan Meštrovic.


Église Saint-Marc, Zagreb, Croatie.
Église Saint-Marc.

Le jardin botanique.

Agréable surprise que ce jardin planté en plein cœur de la ville. Dix-mille espèces de plantes et quelques une de tortues dans ce jardin fondé en 1889. Point d'orgue de cette visite, la serre aux nénuphars. L'entrée est gratuite ce qui est bien sympa, car le jardin est formidablement tenu par les jardiniers.


Serre aux nénuphars du jardin botanique, Zagreb, Croatie.
Serre aux nénuphars du jardin botanique de Zagreb.

Le marché de Dolac.

Le marché et ses parasols rouges aux liserés blancs seraient à n'en pas douter, une photographie de choix pour Yann Arthus Bertrand. Le marché est ouvert de 7h à midi chaque jour et on y trouve bien sûr fruits, légumes et de l'artisanat local. Le ventre de Zagreb, comme on l'appel ici est immense, coloré et ses produits goûteux. N'oubliez pas d'y passer, c'est sympa d'y casser la graine.

La rue Ulica Ivana Tkalčića.

Charmante rue piétonne, vous y trouverez bar, restos et quelques magasins. Parfait pour se désaltérer en fin d'après-midi ou manger un bout.

Mirogoj Cemetary.

Je sais y a plus joyeux que de visiter un cimetière, mais rien ne vous oblige à la faire en écoutant du Mylène Farmer. Considéré comme l'un des plus beaux d'Europe, de nombreuses personnalités Croates y sont enterrées. D'imposantes arcanes fleuries vous accueilleront à l'entrée du Père Lachaise local.

Le lac de Jarun.

Au sud de la ville, un lac artificiel fût construit en 1987. Si le soleil vous inonde et que vous cherchez où piquer une tête, c'est ici qu'il faut vous rendre. Comme c'est un peu loin, j'imagine que Michel Cymes pense que vous n'êtes pas obligé d'y aller à pied. C'est aussi ici que se concentre une partie des boîtes de nuits de Zagreb. Street-car, ligne 5 et 17 pour y aller.

L'avis du Bricovoyageur

Malin comme vous êtes, vous aurez bien compris Zagreb n'a pas les allures d'un triste purgatoire. La cité est bien vivante, Mea Culpa pour moi. L'offre d'activités est plus variée que le répertoire de Christophe Maé, alors on ne s'attache pas et on ne s'emprisonne surtout pas et on découvre avec entrain cette jolie ville de Zagreb.

Bricoguide Hors-Ligne.

Cet article vous a plu ? Retrouvez sa version PDF à imprimer ou télécharger sur votre smartphone pour votre visite:

Passer une journée à Zagreb.

Bricopartage

Pour plus d'images retrouvez nous sur Flickr et Pinterest


Toujours plus d'infos sur la Croatie.

Lâche ton com de barate

Écrire commentaire

Commentaires : 0