Vivre avec une famille népalaise

Voilà des années que je dois rendre un vieux service à mon ami Jhabraj et en bon roi de la procrastination que je suis, je n'ai eu cesse de repousser cela au lendemain, voir à l'année suivante. La fainéantise est parfois un fardeau qu'il convient de combattre à grands coups de pieds au cul. Je répare donc cette erreur et vous propose, une idée voyage loin des sentiers battus et qui vous immergera au plus près de la vie parfois rude mais toujours souriante d'un village Népalais. Le plus grand bonheur de cette expérience est que Jhabraj, sa femme Janouka et ses enfants Anjila, Alina et Avijit ne vous accueilleront pas comme un étranger de passage, mais comme un membre de la famille en escale.

Pourquoi Bricoler un voyage a Karmidanda ?

  • Se reposer quelques jours après un long trekk.
  • Découvrir la vie d'un village Népalais.
  • Le bar, ses figures locales et son raksi.
  • Pour se sentir ailleurs et un peu chez soi.
  • Le lait caillé, les mangues, le thé.

Qui est la Famille Neupane ?

Depuis des générations, la famille Neupane est installée au village de Karmidanda. Ils y possèdent des terres qu'ils cultivent et une maison hélas dévastée par le tremblement de terre de 2015. Les nombreuses personnes accueillit par Jhabraj ont su se mobiliser et des fonds suffisants ont été récoltés pour reconstruire ce qui fut détruit. Jhabraj enseigne à l'école du village et s'autorise quelques pauses pour endosser le costume de guide. Janouka, sa femme aidée de Jhabraj s'occupe des récoltes et des animaux. Les enfants soutenus par leurs parents étudient à l'université de Katmandou. La famille occupe une position centrale au village, Jhabraj cherche à favoriser les visites d'étrangers à Karmidenda, Janouka et les autres femmes du village se réunissent fréquemment pour discuter des actions à mettre en œuvre pour améliorer la vie au village.

Comment Aller au Village de Karmidanda ?

Les amis, pas d'inquiétude. J'avoue que pas savoir ou on va, ni comment on y va y a de quoi moutrave dans le caldé. Mais ici, pas la peine de sortir les couches Jhabraj s'occupe de tout. En tout bien, tout honneur Jhabraj vous donnera rendez-vous à Katmandou, pour une visite, puis si l'idée d'aller passer quelques jours, mois ou années au village votre nouvel ami s'occupe de tout. Le trajet se fait en bus, il y a plusieurs liaisons hebdomadaires depuis Kathmandu

Comment contacter Jhabraj ?

Une nouvelle fois, c'est très facile. Allez sur votre réseau social préféré, celui avec le f bleu. Puis dans la barre de recherche tapez Jhabraj Neupane puis ajoutez le à vos amis. Deuxième possibilité, la page Karmidenda Homestay toujours sur Facebook (si vous ne l'aviez pas comprit).
Sur place, si vous êtes les heureux possesseurs d'un téléphone, vous pourrez contacter Jhabraj qui vous donnera avec gentillesse son 06. (pour les génies, c'est une expression, les numéros ne commencent pas par 06 au Népal).

https://www.facebook.com/jhabrajhttps://www.facebook.com/karmidandahomestay/

Quelles Activités faire A Karmidanda ?

Maintenant que vous êtes là, il ne vous reste qu'à profiter du village et de ses habitants. À tout seigneur, tout honneur, puisque vous êtes l'hôte des Neupane, vous pouvez activement participer à la vie du foyer. Pas de mystères ici, c'est comme chez vous, y a de quoi faire, laver la vaisselle, préparer le repas, mais dans un registre moins commun, vous pouvez donner un coup de paluche à Jhabraj avec les vaches et les chèvres. Peut-être vous sera-t-il possible d'aider aux champs, semer ou récolter selon la saison. Le soir, y a toujours un visiteur ou deux qui passent par la maison des Neupane, ça parle, ça danse, parfois même ça chante.


C'est y pas mignon de passer un peu de temps avec les chèvres ?
C'est y pas mignon de passer un peu de temps avec les chèvres ?

Sorti de la maison, il est temps d'élargir le territoire. Le village est comme étalé sur 3 étages. Dans cette vallée népalaise, le premier des spectacles est le paysage, forcément dans un pays qui compte autant de montagnes que d'habitants, l'horizon est un point de fixation éternel. Mais ne vous contentez pas uniquement de contempler. Explorez. Il y a des chemins en haut, en bas, à gauche, à droite. Awizit, le fils de Jhabraj saura toujours ou vous emmenez pour une bonne rando.


Paysage népalais.
Paysage népalais, même pas laid.

Faute d'Irlandais, les pubs sont font assez rares à Karmidanda. Heureusement, une gargote dans le centre du village, vous accueille pour l'apéro ! Quelques snacks et surtout du Raksi (alcool de millet ou de riz distillé fait maison). C'est un peu comme en France, vous réaliserez qu'à un ou deux détails près, ce sont les mêmes têtes d'un jour à l'autre.


Tournée de Raksi, Népal.
Tournée de Raksi.

L'école, vous pourrez selon la durée de votre visite, soit y passer quelques heures assis au milieu des élèves, essayez toutefois de ne pas réveiller le cancre qui vit en vous. Mais, si le cœur vous en dit, et que vous pensez en avoir les compétences, vous pouvez devenir professeur bénévole. En voilà une idée qu'elle est bonne !! Encore une fois, si cette histoire vous branche, faites votre demande à Jhabraj.


École, Nepal.
Incrustez-vous à l'école.

Vous imaginez bien que même ici, vous aurez l'occasion de goûter à une ou deux coutumes locales. Lors de mon séjour, j'ai eu la chance d'assister à un mariage dans le village et je dois dire que c'est assez cocasse, festif et coloré. À parler de couleurs, vous aurez peut-être la chance aussi de participer à Holi la fête des couleurs ou bien encore à l'une des nombreuses fêtes traditionnelles ou religieuses.


Mariage, Nepal.
Mariage au village !

Faut-il Participer aux Dépenses ?

Jhabraj n'aura pas l'indélicatesse de vous demander quoi que ce soit pour votre séjour. Nous suggérons tout de même de laisser la somme de 600 roupies népalaise par jour, pour couvrir les frais relatifs à votre hébergement. Du matériel peut-être aussi le bienvenu.

L'Avis du Bricovoyageur.

Ces quelques jours à Karmidanda furent géniaux. La famille Neupane s'est donnée beaucoup de mal pour rendre mon séjour mémorable, et il le fut. J'ai particulièrement apprécié l'attention constante et bienveillante des villageois à mon égard. La vie s'étire calmement du matin au soir et c'est tellement agréable d'être déconnecté un temps soit peu de l'agitation permanente dans laquelle on vit. Découvrir cette vie simple mais heureuse, sera à n'en pas douter une expérience humainement enrichissante à ceux et celles qui se rendront au village de Karmidanda.

Bricopartage

Bricoguide hors ligne.

Cet article vous a plu ? Retrouvez sa version PDF à imprimer ou télécharger sur votre smartphone pour votre visite:

Vivre avec une famille Népalaise

Lâche ton com de barate

Écrire commentaire

Commentaires: 0