La Réunion, les activités à faire ici et pas ailleurs

L'île intense qu'ils l'appellent, et à dire vrai, ils ne se plantent pas trop. Lancé à pleine vitesse pour La Grande traversée, nous avons fini occis, sur les genoux par cette aventure. Heureusement, entre la pause à Cilaos et celle de Saint-Leu, nous avons pu nous offrir un peu de repos. Arpentés les chemins escarpés de La Réunion à pied est déjà une raison suffisante pour s'y rendre, mais les à-côtés ont aussi de la gueule. Dans l'eau, en l'air, sur terre, La Réunion s'appréhende de bien des manières. C'est ce qu'on s'est dit, et mieux, c'est ce qu'on a fait et comme d'habitude, on vous explique tout.

Comment s'est bricolé l'histoire de La Réunion ?

Fait rare et à souligner La Réunion fût durant des siècles une île inhabitée. L'histoire commence donc au 17ème siècle à La Possession lorsqu'une chaloupe de la compagnie française de l'Orient débarque et boise de son drapeau le sol. L'île est nommée : « L'Isle de Bourbon ». Pourtant, ce n'est qu'en 1663 que La Compagnie des Indes prend en charge d'administrer l'île, les premiers colons arrivent et les esclaves ne tardent pas à suivre. Tout ne se passe pas trop bien, alors qu'ils n'étaient pas beaucoup, les voilà trop nombreux, alors qu'ils avaient des ressources, voilà qu'ils n'en n'ont plus. Bref, c'est la merde et la compagnie des Indes mets la clef sous la porte en 1764. L'île est rétrocédée à la France.

Crise identitaire de 1794 à 1815 puisque l'île se nomme tour à tour l'île Bourbon, l'île de La Réunion puis l'île Bonaparte avant de redevenir l'île Bourbon. Notez qu'entre 1810 et 1815, l'île fût contrôlée par les Anglais avant d'être rendue à la France en 1815. C'est à cette époque que la canne à sucre donne à l'île son orientation économique et agricole.

 

Une première tentative en 1794 tente de mettre fin à l'esclavage, raté. C'est en 1848 que la raison finira par prendre le dessus, on abolit l'esclavage et l'île se nomme à nouveau La Réunion.
1946, n'en déplaise à Michel Sardou, c'est la fin de l'époque bénie des colonies et avec les Antilles et la Guyane, La Réunion devient un département français d'outre-mer. 

Pourquoi Bricoler un voyage à La Réunion ?

  • Pour les infinies possibilités de trek
  • Pour les 3 Cirques Mafate, Cilaos et Salazie
  • Pour survoler l'île en ULM
  • Pour les baignades au lagon
  • Pour faire le tour de l'île en voiture
  • Pour le lever de Soleil au Piton des neiges
  • Pour le verre de rhum quotidien
  • Parce que La Dodo éla
  • Pour la cuisine Créole

La Réunion, les activités à faire Ici et pas ailleurs

Bricomap

La Grande Traversée

La grande traversée, parfois les sentiers sont plats, parfois...
La grande traversée, parfois les sentiers sont plats, parfois...

La grande traversée, objet de notre venue, ne nous a pas déçue. Quelle aventure. On est parti ça montait, on a fini ça descendait et entre les deux la même chose ou presque. Si t'as envie de bouffer du dénivelé matin, midi et soir, fais toi prescrire quinze jours de randos à travers les 3 cirques réunionnais par ton médecin. Niveau check-up, c'est pas mal. Les jours avancent et les découvertes anatomiques s'accumulent, les mollets tirent, les genoux grincent, le dos coince, le souffle se raccourcit. Bref, tu vieillis et la topographie te le rappel.


Bien sûr, on n'a pas fait que d'en chier, ce serait trop injuste et la vie est suffisamment juste pour vous refiler l'équivalent de votre souffrance en souvenirs. Arrivé au col de la Brèche, visser sa frontale et partir de bon matin au sommet du Piton des Neiges, arpenter la plaine des sables ou découvrir le Piton de la Fournaise et ses remparts, ça ne s'oublie pas.

Survol de l'île en ULM

Le souvenir d'une vie, je vous conseille de le faire, mais encore plus de le faire après avoir sillonné l'île de long en large, du nord au sud. Redécouvrir cette géographie après l'avoir appréhendée pas après pas, c'est indescriptible. Le Maïdo, la tête de chien, le col du Taïbit, les 3 cirques, le Trou de fer, le Piton des Neiges,  celui de la Fournaise tout est là, sous vos ailes.

 

Grosse émotion, lorsque le pilote vous annonce : « Attends, je t'ouvre » puis dans la seconde l’aéronef est ouvert aux 4 vents. L'émotion m'arrache une larme.


Nous sommes passé par Félix ULM, je ne sais pas si ce sont les meilleurs, mais en tout cas, ils sont très bons, sympathiques et ont le sens de l'accueil. Ils proposent plusieurs circuits à durée variable pour des prix allant de 60 à 250€. On s'est payé le circuit 3 cirques/massif du volcan pour 180€, enfin 170€, car on a eu un discount de 10 balle, juste comme ça parce qu'ils sont sympas chez Félix. Pouvait-il en être autrement avec un nom pareil ?


À moins qu'il ne souffle un vent à décorner les cocus, il y a des vols toute l'année et ça commence dès 6h30 chaque jour.
Comme c'est assez peu probable qu'il passe vous prendre, voici l'adresse pour vous rendre sur place. 58 Rue Henri Cornu, Saint-Paul 97460. Réservation par téléphone : 06 92 87 32 32 ou 02 62 43 02 59.

 

Plages, Lagons, où se baigner à La Réunion

Lagon à La Réunion, là on est quand-même pas mal.
Lagon à La Réunion, là on est quand-même pas mal.

Après avoir démonté ton corps sur le relief escarpé de l'île, rien de tel qu'un peu de balnéothérapie. L'ambiance fait rêver, sable blanc, cocotier, et autres apparats de rigueur à la carte postale. Pourtant, La Réunion a connu ses dernières années de nombreux incidents dû aux requins.


Plutôt, que de tomber dans la psychose, informez-vous. La peur n'évite pas le danger, se renseigner plus.
Un site web regroupe toutes les informations liées au risque requin.

http://www.info-requin.re/

 

Choisissez de vous baigner dans les lagons ou sur les plages équipées de filets de protection ou de zone de baignade.


Lagon de l'Hermitage, une longue plage de sable blanc et les fameux filaos propices aux piques-nique dominicaux. Le récif corallien abrite une faune qui s'est pas fait priée pour investir les lieux, c'est pas l'aquarium, mais y a du poisson.


La Saline-les-bains, dans la continuité de l'Hermitage propose les mêmes conditions de baignade. Un lagon peu profond et la possibilité d'y louer des kayaks, paddles.


Le trou d'eau, se trouve à la fin du lagon, la baignade n'est pas surveillée, mais le coin est sympa pour le snorkeling, un apéro de fin de journée tout en profitant du coucher de soleil.

Le tour de l'île en Voiture

La Vanilleraie, point de départ de notre tour de l'île
La Vanilleraie, point de départ de notre tour de l'île

Après avoir usé la gomme de nos semelles, pourquoi ne pas user celle de nos pneus ? Partir tôt, revenir tard, quelques visites ici et là, un sandwich dans une taverne, du soleil, de la pluie, des arbres, une église bénie, des coulées de lave et pour finir du boudin chez Jean-Claude.


Ouais, tu te dis quelle journée. Je veux la même, une fois dans ma vie.

Visiter les cases de l'Entre-Deux

Visiter le joli village de L'Entre-d'eux
Visiter le joli village de L'Entre-d'eux

Les cases créoles sont les maisons traditionnelles de l'île. Rectangulaire et aux façades colorées, les cases créoles se remarquent facilement. À l'Entre-deux, l'office du tourisme file une carte gratuite pour visiter le village, ses cases et leurs jardins en quelques heures.


L'itinéraire est bien conçu et nous a permit de découvrir en plus l'artisanat local.
Des visites guidées sont possibles. Il est conseillé de réserver.

Reprendre des forces et bricoler avec Modération

Rhum Charette, bonheur local !
Rhum Charette, bonheur local !

Bonne, généreuse, la cuisine créole à de quoi plaire. On n'a pas eu le temps de mettre le nez dans tout, mais suffisamment pour vous introduire quelques plats qui ont su nous séduire.


Le rougail saucisse, un classique réunionnais le rougail est une saucisse créole coupée en morceaux qui mijote dans le fameux rougail une sauce de tomates agrémentées de condiments, oignons, gingembre et bien entendu du piment.


Les carrys, la particularité du carry réunionnais est que l'on utilise que le curcuma comme épice. Ce qui est cool, c'est qu'on peut le préparer un peu avec tout ce qui vous tombe sous la main, du poisson, de la volaille. Le carry est accompagné de riz et de légumineuses type lentilles, haricots ou autres. Heureusement que c'est bon, car vous avez assez peu de chance d'y échapper !


Les boudins créoles, je vous conseille le Gadiamb pour vous déguster le boudin noir du coin. Un régal. Mon regret n'y être allé qu'une seule fois.


Les achards, une entrée à base de légumes marinés dans une sauce d'huile et de vinaigre.


Les bouchons, l'usage est de servir le bouchon à l'apéritif. Le bouchon est une raviole à base de porc bien assaisonné cuite à la vapeur. Pour moi, c'est irrésistible !


Les samoussas, les mêmes qu'en Inde ou presque. J'adoooorree.


Le Ti Punch et autres rhums arrangés, un de must to do à La Réunion. Coco, orange, ananas, tous les parfums sont les bienvenus pour parfumer votre Rhum agricole ou charrette. Toutefois attention comme le disait un vieux sage : « Qui boit sans soif, vomit sans efforts. »


La Dodo, la blonde du coin, a déguster fraîche, très fraîche au vu des températures. Une bonne bière appréciée à chaque étape !

L'Avis du Bricovoyageur

Dans le cas ou la plage serait la seule occupation à placer dans votre calendrier, je suis au regret de vous informer que La Réunion n'est peut-être pas la destination à privilégier. Je vais faire tomber la foudre sur le coin de ma tronche avec cette phrase, mais je le pense. Les plages sont magnifiques, le lagon paradisiaque et pourtant si je devais investir 800€ dans un billet et 11h de vol pour cette unique raison, La Réunion ne serait pas mon premier choix.


Autrement, La Réunion est un couteau suisse d'activités. Vous êtes du genre voyageur tout terrain, qui s'amuse autant d'une rando que d'un après-midi à la plage, parfait foncez. C'est l'expérience qui vous nourrit, c'est idéal, il y aura toujours une activité qui vous attend dans un coin de l'île.


Nous avons traversé l'île à pied, et pourtant nous aurions pu encore randonner des semaines et arpenter chaque jour des sentiers nouveaux. Survoler l'île en ULM était incroyable. Si vous vous ennuyez en voyageant à La Réunion, pas besoin de voir un psy, je vous diagnostique pour zéro, vous êtes dépressif.


La cuisine est excellente, les Réunionnais adorables et le Rhum Charette un bonheur quotidien. Pour sûr, ce voyage restera l'un des plus beaux de toute ma vie.

Suite de votre voyage à l Réunion: L'organisation

Bricopartage

Bricoguide hors ligne

Cet article vous a plu ? Retrouvez sa version PDF à imprimer ou télécharger sur votre smartphone pour votre visite:

Préparer son voyage à La Réunion - L'itinéraire.

Lâche ton com de barate

Commentaires: 0