Coree, les films a voir

Aujourd’hui on vous emmène en Corée du Sud pour découvrir son cinéma. On vous a préparé une petite sélection de films du pays du matin calme qui n’ont rien à envier aux films made in Hollywood.

A bittersweet life (Dal kom han in-saeng 달콤한 인생)

Année : 2005

Réalisateur : Kim Jee-woon.

Acteurs principaux : Lee Byung-hun, Hwang Jung-min.

Sun Woo est le fidèle bras droit de Kang un redoutable chef de gang. Un jour ce dernier soupçonne sa maîtresse de lui faire un enfant dans le dos. Afin d’être sûr de ne pas chopper des cornes Kang demande à Sun Woo de la surveiller. Celui-ci tombe sous le charme et cache à son boss qu’elle se tape un étudiant. Mais Kang fini par l’apprendre et décide de torturer Sun Woo en guise de punition. Malheureusement pour le parrain, Sun Woo réussit à s’échapper, et il n’a plus qu’un objectif : retrouver Kang et son gang et tous leur péter la gueule ! Ce film est une sorte de western moderne bien sombre et sanguinolent qui ravira les fans de gunfights.

Le bon, la brute et le cinglé (Joheun nom, Nappeun nom, Isanghan nom 좋은 놈, 나쁜 놈, 이상한 놈)

Année : 2008.

Réalisateur : Kim Jee-woon.

Acteurs principaux : Jeong Woo-seong, Lee Byung-hun, Song Kang-ho.

Dans les années 30 en Mandchourie, un homme d’affaire vend une mystérieuse carte au trésor à un banquier japonnais. Chang-yi, un célèbre tueur en série un peu psychopathe sur les bord est chargé de retrouver la carte. Malheureusement, il se fait devancer par Tae-goo qui dérobe la carte. Mais ce dernier est recherché Do-won, un redoutable chasseur de prime qui entend bien empocher la prime qui est sur tête. C’est le début d’une chasse à l’homme entre ces trois hommes pendant laquelle il devront aussi affronter l’armée japonaise, des bandits chinois et des gangsters coréens, tous ça dans une ambiance western !

I saw the devil (Akmareul boatda 악마를 보았다)

Année : 2010.

Réalisateur : Kim Jee-woon.

Acteurs principaux : Lee Byung-hun, Choi Min-sik.

La femme de Soo-hyun, un jeune agent des services secrets, est assassinée alors que celle-ci est enceinte. Fou de rage Soo-hyun va élaborer un plan pour diabolique pour se venger. Il fait avaler une capsule gps à l’assassin de sa femme afin de pouvoir le localiser et surtout le torturer à n’importe quel moment.

Barking Dog (Flandersui gae 플란다스의 개)

Année : 2000.

Réalisateur : Bong Joon-ho.

Acteurs principaux : Lee Song-jae, Bae Doona.

Yun-ju est un prof un préoccupé par le financement du pot de vin qui l’aidera à avoir une promotion, e aussi un mari dominé par sa femme enceinte. Des aboiements dans le quartier commencent à le rendre fou, il décide de chercher le chien en question pour s’en débarrasser. C’est à ce moment qu’il va croiser la route Hyeon-nam une fille un peu paumé qui enquête sur le disparition des chiens du quartiers. Une comédie loufoque dans laquelle nos protagonistes un peu losers sur les bords vont faire d’étranges rencontres.

Memories of murder (Salinui chueok 살인의 추억)

Année : 2003.

Réalisateur : Bong Joon-ho.

Acteurs principaux : Song Kang-ho, Kim Sang-kyeong.

En 1986 dans la province du Gyunggi est une femme est retrouvée violée et assassinée dans la campagne. Deux mois plus tard d’autres crimes similaires sont découverts. Le police décidé de mettre en place une équipe spéciale dédiée à cette enquête. Cette équipe sera dirigée par deux enquêteurs aux méthodes radicalement différentes, un venant de Séoul le second étant de la région. C’est le début d’une enquête difficile qui fera douter les deux policiers.

Mother (Madeo 마더)

Année : 2009.

Réalisateur : Bong Joon-ho.

Acteurs principaux : Kim Hye-ja, Jin Goo.

Dans une petite ville de Corée du Sud, une veuve vit seule avec Do-joon, son fils unique de 28 an. Celui-ci est est déficient mental et son comportement l’a souvent conduit à avoir quelques démêlés avec la police locale. Un jour jour une jeune fille est retrouvée assassinée, la police en vient à la conclusion que Do-joon est l’auteur du crime et l’envoi derrière les barreaux. Sa mère persuadé de l’innocence de son fils va tous faire pour prouver son innocence et retrouver le vrai coupable.

A girl at my door (Dohui-ya 도희야)

Année : 2014.

Réalisateur : July Jung.

Acteurs principaux : Bae Doona, Kim Sae-ron.

Yeong-nam une jeune commissaire de Séoul est mutée dans un village coréen. Elle va y croiser la route de Do-hee, une jeune fille au comportement un peu étrange. Un soir alors qu’elle a des problèmes Do-hee va trouver refuge chez Yeong-nam. La jeune policière va être rattrapé par son passé qui l’a conduit à quitter Séoul pour la campagne. Ce film nous emmène dans la Corée profonde, où la protagoniste sera confrontée aux préjugés, aux secrets voir la violence (physique et morale) des habitants.

Joint security area ( Gongdong gyeongbi guyeok JSA 공동경비구역 JSA)

Année : 2000.

Réalisateur : Park Chan-Wook.

Acteurs principaux : Lee Byung-hun, Song Kang-ho, Lee Young-ae.

Dans un poste de garde au nord de la zone commune de sécurité entre les deux Corées, deux soldats nord-coréens sont tués par un soldat sud-coréen qui prétend avoir été fait prisonnier. Sophie Jean, une suissesse d’origine coréenne, va mener une enquête afin de déterminer les circonstances exactes de cet incident. Mais elle va découvrir que la réalité est bien plus ambiguë que les faits relatés par le soldat sud coréen.

Sympathy for mister vengeance (Boksuneun naui geot 복수는 나의)

Année : 2002.

Réalisateur : Park Chan-Wook.

Acteurs principaux : Song Kang-ho, Shin Ha-kyun, Bae Doona.

Ruy est ouvrier sourd et muet dont la sœur gravement malade est en attente d’un rein. Mais Ruy est est mis à la porte par son patron et voit donc les chances d’aider sa sœur se réduire. Avec Yeong-mi, sa petite amie, ils décident de kidnapper la fille de son ancien patron afin d’obtenir une rançon qui permettrait d’aider sa sœur. Mais malheureusement rien ne va se passer comme prévu...

Old boy (Oldeuboi 올드보이)

Année : 2003.

Réalisateur : Park Chan-Wook.

Acteurs principaux : Choi Min-sik, Yu Ji-tae, Kang Hye-jeong.

Oh Dae-su, un père de famille sans histoire, est enlevé et séquestré dans une chambre sans raison particulière. Pendant sa captivité il va apprendre via la télévision que sa femme est assassinée et qu’il est accusé du meurtre. Au bout de 15 ans, sans savoir pourquoi il est relâché, il n’a plus qu’une idée en tête : la vengeance. Il est alors contacté par un mystérieux personnage qui prétend pouvoir l’aider.

Lady vengeance (Chinjeolhan geumjassi 친절한 금자씨)

Année : 2005.

Réalisateur : Park Chan-Wook.

Acteurs principaux : Lee Young-ae, Choi Min-sik.

Alors qu’elle n’a que 19 ans, Lee Geum-ja est condamnée pour l’enlèvement et le meurtre d’une fillette de 5 ans. À sa sortie de prison elle n’a qu’un but, retrouver le professeur Baek, pour se venger de celui qui est le véritable assassin.

Thirst (Bakjwi 박쥐)

Année : 2009

Réalisateur : Park Chan-Wook.

Acteurs principaux : Song Kang-ho, Kim Ok-bin.

Sang-Hyeon, un prêtre coréen, se porte volontaire pour tester un vaccin contre une maladie faisant des ravages en Afrique. Mais l’expérience sera fatale pour le prêtre qui va en mourir. Une transfusion sanguine d’origine inconnue va le ramener à la vie. Revers de la médaille, Sang-Hyeon va se transformer en vampire. Il rencontre ensuite un ami d’enfance, Sang-Hyeon va alors sentir une très grande attraction pour la femme de celui-ci. Thirst ,n’est pas un simple film de vampire, c’est aussi une adaptation du roman Thérèse Raquin d’Émile Zola transposé dans l’univers sombre de Park Chan-Wook.

Mademoiselle (Agassi 아가씨)

Année : 2016.

Réalisateur : Park Chan-Wook.

Acteurs principaux : Kim Min-hee, Kim Tae-ri, Ha jeong-woo, Jo Jin-woong.

Dans les années 30, pendant la colonisation japonaise en Corée, Hideko vit dans un manoir un peu flippant avec son oncle tyrannique et sadique. Elle va embaucher Sook-hee, une jeune servante coréenne. Mais ce qu’Hideko ignore c’est que Sook-hee s’est alliée a un escroc se faisant passer pour un compte japonnais afin de mettre la main sur sa fortune. Mais rien ne se passera comme prévu, elle va aussi découvrir les terribles secrets du manoir et de l’oncle de Hideko. Un film bien sombre où les apparences peuvent être trompeuses.

The chasers (Chugyeogja 추격자)

Année : 2008.

Réalisateur : Na Hong-jin.

Acteurs principaux : Kim Yoon-seok, Ha Jeong-woo, Seo Yeong-hie.

Joong-ho est un ancien flic qui a quitté l’uniforme pour devenir proxénète. Plusieurs de ses filles ont disparu, alors quand Mi-jin, une autre de ses filles disparaît à son tour il décide de partir à sa recherche. Il découvre qu’elles avait toute un même client, il part alors dans un chasse à l’homme afin de retrouver le coupable.

The strangers (Gok-seong 곡성)

Année : 2016.

Réalisateur : Na Hong-jin.

Acteurs principaux : Kwak Do-won, Hwang Jeong-min, Jun Kunimura.

Un village est touché par une série de meurtres sauvages et inexpliqués. En plus des meurtres certaines personnes semblent souffrir de fièvres et de démence. Jong-goo le policier en charge de l’enquête ne trouvant pas d’explications rationnelles, s’intéresse à un vieux japonnais vivant seul dans les bois. Selon les rumeurs le vieil ermite aurait lancé une malédiction sur le village.

Train to Busan(Busanhaeng 부산행)

Année : 2016

Réalisateur : Yeon Sang-ho.

Acteurs principaux : Gong Yoo, Kim Su-an.

Seok-wook est un père divorcé vivant à Séoul. Il prend le train avec sa fille pour l’emmené voir sa mère à Busan. Au même moment une épidémie se repends dans le pays, plusieurs personnes contaminées montent aussi dans le train. Les contaminés finissent pas se transformer en zombie. Seok-wook et sa fille doivent trouver un moyen de survivre jusqu’à Busan. Ce film est vraiment le meilleur film de zombie de ces dernières années.

Seoul Station (Seoulyeok 서울역)

Année : 2016

Réalisateur : Yeon Sang-ho.

Suk-gyu part à la recherche de sa fille qui a fugué. Il découvre qu’elle est se prostitue. Au même une moment une épidémie éclate transformant la population en zombie. Ce film d’animation est en fait un préquel de Train to Busan.

Plus de films

Bricopartage

Bricoguide hors ligne.

Cet article vous a plu ? Retrouvez sa version PDF à imprimer ou télécharger sur votre smartphone pour votre visite:

Corée, les films à voir

Lâche ton com de barate

Écrire commentaire

Commentaires: 0